Aménagement et mise en valeur de la rivière Osgood phase IV: entretien avec Simon Lemieux

 

Simon Lemieux, directeur général de l’organisme de bassin versant GROBEC, est l’un des trois collaborateurs de l’aménagement et de la mise en valeur de la rivière Osgood. Il a été le développeur et le gestionnaire du projet. GROBEC est un organisme sans but lucratif ayant pour mandat de mettre en place la gestion intégrée de l’eau sur le territoire des bassins versants de la zone Bécancour. L’OBV est officiellement reconnu dans la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. En concertation avec les acteurs de l’eau, l’organisme élabore un Plan directeur de l’eau (PDE) et assure le suivi de sa mise en œuvre. Camille David, maire de la municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds, a agi comme mobilisateur local et régional dans le projet et Mathieu Wera Bussière, technicien de la faune au Groupement Agro-Forestier Lotbinière-Mégantic Inc,  en tant que réalisateur technique. Tous concernés par l’importance d’aménager durablement le territoire, ils ont mis à profit leurs connaissances dans la réalisation de ce projet d’aménagement au bénéfice de la collectivité et de l’environnement.

 

« Lorsque nous, Mathieu Wéra Bussière et l’équipe de GROBEC, avons procédé à l’élaboration du rapport d’étude et d'aménagement du bassin versant de la rivière Osgood, nous avons identifié certains problèmes (rectification de cours d’eau, déficience de certains faciès d’écoulement, érosion de berge, absence de bande riveraine, habitats des animaux, etc.) dans le bassin versant de cette rivière et avons constaté l’important potentiel de mise en valeur de l’habitat pour l’omble de fontaine. Des recommandations d’aménagement ont été intégrées au rapport. Par la suite, l’ensemble des informations et recommandations ont été ajoutées au Plan directeur de l’eau (PDE) de la rivière Bécancour confirmant sa reconnaissance et son importance pour le milieu et pour ultimement mettre en oeuvre les actions ».

 

 Rivière Osgood.JPG

 

Description du projet

 

Suite à l’étude de caractérisation en 2009, il y a eu trois phases d'aménagement à Kinnear's Mills (2010 à 2012). Vient ensuite la phase 4 et 5 à Saint-Jacques de Leeds en 2015 et 2016. Plusieurs partenaires financiers et techniques ont collaboré dans ce projet : Pêches et Océans Canada via le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives, la Fondation de la faune du Québec, le Groupement Agro-Forestier Lotbinière-Mégantic inc., la municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds, le ministre Laurent Lessard, la Caisse Desjardins de la Région de Thetford, Héritage faune, le Regroupement des chasseurs et pêcheurs de la MRC des Appalaches, la MRC des Appalaches, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), l’ingénieur Miroslav Chum ainsi que des producteurs agricoles riverains.

 

« Notre projet s’étend sur plusieurs phases. Au total, 13 seuils, 3 déflecteurs doubles, 6 déflecteurs simples et 1 abri sous berge ont été aménagés créant ainsi 16 nouvelles fosses pour l’omble de fontaine, améliorant la qualité générale de l’habitat sur près de 3 km de cours d’eau. La valeur totale du projet est évaluée à près de 250 000 $ ».



Présentation et déroulement du projet

 

La première étape du projet a été de dresser le portrait de la situation et de faire le diagnostic. L’objectif est d’améliorer la qualité de l’habitat de l'omble de fontaine, puisque le bassin versant de la rivière Palmer est très convoité pour la pêche sportive par les gens de la région.  Un plan d’action a été déposé par le regroupement qui incluait des actions d’aménagement et de mise en valeur des bassins. L’une des principales actions a été d’aménager des seuils, des déflecteurs et des abris dans les rivières. Avec l’aménagement réalisé, ces habitats fournissent de bonnes conditions au cycle de vie de la truite mouchetée.

 

« C’est avec la Fête de la pêche en 2012 que le projet a été inauguré, où plus de 1 000 personnes ont participé à nos activités à Kinnear’s Mills. Avec le haut taux de réussite, la même formule est reprise année après année la même formule. Cette initiative a facilité par la suite la recherche de financement et d’appuis de toutes sortes pour l'exécution des autres phases ».

 

- Simon Lemieux

 

 

Ce projet était important à réaliser puisque l’habitat de l’omble de fontaine dans ce secteur était de faible qualité. En plus d’être homogène, l’écoulement du cours d’eau était large et avait une faible profondeur. Le travail d’aménagement qui a été effectué a grandement favorisé l’amélioration de l’habitat général de l’omble de fontaine. À ce jour, le milieu est hétérogène, l’oxygène est de meilleure qualité et l'eau plus fraîche dans les fosses. La réalisation de ce projet permet aux citoyens une réappropriation de ce patrimoine naturel exceptionnel. 

 

 

 

 

Ruisseau Sunday.JPG

Publicité Publicité