LA FÉDÉRATION

18 août 2016

À quand un statut particulier de protection pour les réserves fauniques du Québec?

Québec, le 18 août 2016 -  La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs n’a pas été surprise d’apprendre par le journal Le Devoir que les réserves fauniques du Québec peuvent être ciblées librement par les compagnies pétrolières. Cette situation démontre une fois de plus que nos réserves ne profitent pas d’un statut de protection adéquat, même si elles constituent des territoires naturels prisés par les amants de la nature, notamment pour la chasse et la pêche. Bien qu’elles jouissent d’une grande notoriété, elles ne profitent pas de plus de mesures de protection que les autres terres de l’État, dits territoires libres.

 

La FédéCP déplore la situation et demande de nouveau au gouvernement d’octroyer aux réserves fauniques un statut particulier de conservation, tel qu’elle l’avait fait en 2008 en tant que membre du groupe de travail initié par Nature Québec à ce sujet. Un rapport alors remis au gouvernement demandait d’octroyer aux réserves un statut de protection de catégorie VI, selon les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature. On préconisait d’y augmenter la protection des habitats fauniques terrestres et aquatiques, d’y améliorer la conservation de la biodiversité et d’y faire progresser l’harmonisation des usages.

 

Les réserves fauniques représentent 67 000 km2 de territoires publics. Elles ont un rôle important à jouer en matière d’économie, de conservation de la nature et de mise en valeur de la faune dans la province; particulièrement parce qu’elles sont des territoires patrimoniaux où les activités de chasse, de pêche et de villégiature se pratiquent dans un contexte privilégié. Pour les utilisateurs de ces réserves, dont les chasseurs et les pêcheurs, il apparaît important de revoir la gestion de leurs ressources et de les doter d’un statut particulier établissant sur ces territoires la gestion écosystémique et la gestion intégrée des ressources.

 

La FédéCP croit que la résurgence du dossier de la protection des réserves pourrait être l’opportunité de réfléchir au futur que l’on souhaite pour ces territoires afin de s’assurer qu’ils soient définitivement dédiés à la conservation et à la mise en valeur de la faune et de ses habitats dans une perspective de développement durable.

 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

Suivez-nous sur Facebook et abonnez-vous à notre infolettre!

 

 

- 30 –

 

 

 

Source :                Stéphanie Vadnais

                                   Conseillère en communication

                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

                                   Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE

                                   @ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire