Publicité Publicité
LA FÉDÉRATION

12 juillet 2016

Après le dindon sauvage, une nouvelle chasse instaurée au Québec ; la Tourterelle triste

Québec, le 12 juillet 2016 - Les chasseurs du Québec seront heureux d’apprendre que la chasse à la Tourterelle triste sera dorénavant permise au Québec. La modification règlementaire a en effet été inscrite dans la Gazette du Canada du 29 juin dernier. Pour la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP), il s’agit de l’aboutissement d’une demande acheminée auprès du Service canadien de la faune, il y a quelques années déjà.
 
Pour faire suite à cette demande, le Service canadien de la faune (SCF) a procédé à l’analyse de données sur la population québécoise et a tenu une consultation des membres de la Table de concertation sur la gestion des oiseaux migrateurs qui a majoritairement donné son appui à la demande de la FédéCP.
 
La Tourterelle triste, aussi surprenant que cela puisse paraître, est l’espèce aviaire la plus abondante, la plus largement répandue et la plus chassée en Amérique du Nord. La population québécoise s’établirait d’ailleurs à plus de 750 000 individus. C’est en réalisant ce constat que la FédéCP s’est déjà intéressée à la possibilité de voir arriver cet oiseau parmi les gibiers chassés au Québec.
 
Même si des doutes ont été émis par certains quant au bien-fondé de cette chasse, la FédéCP tient à rappeler que les chasseurs du Québec sont des amateurs sérieux qui pratiquent leurs activités avec respect et éthique. Il ne surviendra pas davantage de problèmes avec cette chasse qu’avec celle de tous autres gibiers.
 
La période de chasse aura lieu pendant une période de 106 jours à compter du samedi le plus près du 18 septembre ou le 18 septembre si cette date tombe un samedi. La limite quotidienne sera de huit oiseaux alors que le maximum d’oiseaux à posséder sera de 24. Des munitions contenant des billes non toxiques devront être utilisées.
 
Selon les analyses, cette chasse ne devrait avoir que peu d’effets sur la population de tourterelles du Québec. En effet, les statistiques obtenues en Ontario indiquent que les chasseurs récoltent annuellement 2 % de la population estimée à 1,2 million d’oiseaux. Toutefois, il s’agit d’un nouveau créneau qui attirera sa part d’adeptes et qui contribuera à l’économie générée par le secteur de la chasse, tout comme la chasse au dindon sauvage l'a fait.



La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

 

- 30 -

 
 
Source :

Stéphanie Vadnais
Conseillère en communication
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE
@ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire