Publicité Publicité

6 octobre 2016

Rejet d'un projet de loi qui menaçait les activités de prélèvement

Québec, le 6 octobre 2016 - La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) est soulagée que le projet de loi C-246 : Loi sur la modernisation des mesures de protection des animaux ait été rejeté. Le vote, qui s’est déroulé hier, a démontré que la grande majorité des élus fédéraux sont en désaccord avec les modifications proposées.

 

Ce projet de loi visant à modifier le Code criminel afin de consolider et de moderniser diverses infractions contre les animaux était tout d’abord dédié à l’interdiction de la pratique de l’enlèvement des nageoires de requins ou encore pour empêcher la vente de fourrure de chats et de chiens. Cependant, il comportait aussi de nombreuses mesures beaucoup plus subversives qui auraient pu permettre à des groupes extrémistes de protection des animaux de s'attaquer aux activités de prélèvement faunique et entreprendre des recours injustifiés contre la chasse.

 

La Fédération, à l’instar des autres Fédérations fauniques du Canada, et sur l’avis juridique de l’Ontario Federation of anglers and hunters, était inquiète des conséquences qu’aurait pu avoir l’adoption de ce projet de loi sur les activités traditionnelles et patrimoniales de chasse et de pêche.  

 

Présentement, le secteur des activités de prélèvement faunique s’exerce en vertu d’un cadre légal serré qui soutient tout un secteur de notre économie et profite à toutes les communautés du Canada. La FédéCP, ainsi que ses nombreux partenaires, sont parmi les acteurs environnementaux les plus actifs au pays en s’impliquant dans une multitude d’initiatives visant à améliorer la santé de la faune et de ses habitats.

 

Afin d’exprimer son opposition face à ce projet de loi, la FédéCP a participé, avec les autres Fédérations fauniques du Canada, à une importante campagne d’information auprès des députés fédéraux afin d’expliquer ce point de vue. Cette action a porté ses fruits et le projet de loi a été battu au moment de la seconde lecture à la chambre des communes.

 

Pour conclure, l’utilisation d’animaux dans notre société est à la base d’une importante économie, que ce soit pour les loisirs, la recherche ou la production de nourriture. Pour notre organisation, il est primordial que les initiatives législatives ne comportent aucune disposition qui porterait atteinte aux activités de prélèvement pratiquées dans le respect des lois et règlements en vigueur.

 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

- 30 -

 

Sources :               Stéphanie Vadnais
                                   Conseillère en communication
                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
                                   Tél. : 418 878-8901 / 1 888 LA FAUNE
                                   @ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire