LA FÉDÉRATION

6 février 2015

GESTION DU TROUPEAU DE CARIBOU DE LA RIVIÈRE AUX FEUILLES : LES NOUVELLES MODALITÉS DÉÇOIVENT LES CHASSEURS QUÉBÉCOIS

Québec, le 6 février 2015 -La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) connaît une nouvelle déception en regard de l’offre de chasse au caribou. En effet, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a annoncé aujourd’hui qu’il procédera à une nouvelle réduction du nombre de bêtes pouvant être récoltées par les chasseurs sportifs québécois sur le troupeau de la rivière aux Feuilles. Ainsi, le nombre de gagnants au tirage au sort pour la chasse dans la zone 22A passera de 250 (500 permis) à 125 (250 permis), et le nombre de permis accordés aux pourvoyeurs sera diminué de 15 %. Rappelons que le nombre de gagnants pour la zone 22A était de 1000 encore en 2010 (2000 permis).   

 

Bien qu’on sente les pressions des groupes autochtones dans ce dossier, le MFFP justifie tout de même sa décision en invoquant les résultats du dernier inventaire qui chiffre à 19 % la baisse de la population, situant celle-ci à environ 380 000 individus; un niveau pourtant jugé élevé selon le plan de gestion du caribou du Nord-du-Québec 2004-2010 toujours en vigueur. Lorsque la population atteint ce niveau, le plan de gestion stipule qu’elle peut soutenir une récolte pouvant aller jusqu’à 13 % des individus. Pourtant, l’an dernier, moins d’un pour cent du troupeau a été récolté par la chasse sportive.

 

La FédéCP maintient donc qu’aucune explication biologique n’explique la baisse d’attribution de permis et de quotas aux chasseurs sportifs.

 

La FédéCP tient à réitérer qu’au Québec, les modalités de gestion de la chasse sportive doivent reposer préalablement sur des considérations biologiques et scientifiques. La Fédération rappelle également qu’au Québec, le gibier est considéré comme un bien collectif.

 

Malheureusement, la FédéCP croit que ce dossier d’ordre biologique est entremêlé d’enjeux politiques, dont l’influence des groupes autochtones. En effet, historiquement, ceux-ci ont toujours souhaité la disparition de la zone de chasse 22A, réservée aux chasseurs résidents du Québec. Toutefois, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Monsieur Laurent Lessard, soutient le maintien de la zone 22A et l’attribution des permis par tirage au sort pour les chasseurs résidents. Il est donc légitime de croire que ce dernier adhère à la prémisse que les chasseurs québécois doivent pouvoir se prévaloir de la ressource à un coût raisonnable.

 

La Fédération souhaite maintenant que les résultats du prochain inventaire, qui risquent de confirmer la santé du troupeau de la rivière aux Feuilles, obligeront les décideurs à appliquer les recommandations effectuées dans le plan de gestion en vigueur.

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com)est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

- 30 –

 

Sources :                   Stéphanie Vadnais

                                   Conseillère en communication

                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

                                   Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE

                                   @ : stephanievadnais@fedecp.qc.ca

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire