LA FÉDÉRATION

29 avril 2015

LA FÉDÉCP PARTICIPE AUX TRAVAUX DU COMITÉ PERMANENT DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET NATIONALE DE LA CHAMBRE DES COMMUNES

Québec, le 29 avril 2015 – Monsieur Pierre Latraverse, président de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP), a témoigné hier matin devant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes. Ce comité étudie présentement le projet de loi C-42, Loi modifiant la Loi sur les armes à feu et le Code criminel.

 

Dans son témoignage, Monsieur Latraverse a pu exposer aux membres du Comité le rôle de la FédéCP au Québec, ainsi que ses positions et recommandations au sujet du projet de loi C-42. Celui-ci satisfait grandement les chasseurs du Québec, puisqu’il vient simplifier les démarches d’octroi de permis pour les utilisateurs respectueux de la loi tout en renforçant les aspects de la sécurité et de l’éducation, qui sont primordiaux pour la FédéCP.

 

Monsieur Latraverse a rappelé que la FédéCP est en accord avec la volonté du gouvernement fédéral d’abolir le challenge et de rendre obligatoire la participation au cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu (CCSMAF). Au Québec, la réussite du CCSMAF est obligatoire pour obtenir le certificat du chasseur. L’an dernier, 33 personnes se sont prévalues du challenge de l’examen alors que le nombre de participants au cours se chiffre à 23 910.

 

Le président de la Fédération a aussi souligné que certains éléments du projet de loi C-42, comme la fusion du permis de possession seulement et du permis de possession et d’acquisition ainsi que l’instauration d’une période de grâce de six mois pour le renouvellement de ce dernier, permettront d’éviter des accusations criminelles en raison de simples erreurs administratives.

 

La FédéCP est favorable au renforcement de l’interdiction d’armes à feu pour les individus reconnus coupables de violence domestique, et soutien que des efforts devraient être investis par le gouvernement dans la création de programmes sociaux de sensibilisation et de lutte contre le crime.

 

En conclusion de son intervention, monsieur Latraverse a indiqué que les modifications à cette loi constituent des éléments facilitateurs pour la perpétuation de la chasse au Québec, tout en renforçant l’aspect de la sécurité, qui est primordial pour la FédéCP. Monsieur Latraverse a pu insister sur le fait que la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs n’est pas un lobby d’armes à feu, mais qu’elle défend les intérêts des chasseurs et des pêcheurs, qui font l’utilisation d’armes à feu ou d’autres types d’armes autorisés pour pratiquer la chasse. Ces activités de prélèvements, par ailleurs, rapportent au Québec plus de 1.6 milliard de dollars en retombées économiques annuellement.

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

- 30 –

 

 

Source :                       Stéphanie Vadnais

                                   Conseillère en communication

                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

                                   (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE

                                   stephanievadnais@fedecp.qc.ca

 

 

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire