Vivre son rêve!

Par Marc Joyal

 

Croire ! Je crois sincèrement que tout est possible. On m’a déjà dit qu’on avait qu’une seule vie (je n’y crois pas!) et qu’il fallait en profiter… ( ce bout-là, je l’ai compris!!!)

Il est possible de vivre nos rêves et j’en suis la preuve vivante aujourd’hui.

 

 

 

Dépression: Mère Nature à la rescousse

Il y a 10 ans déjà, je faisais un choix qui allait changer ma vie et j’espère en inspirer d’autres à faire de même. Ma religion a toujours été la chasse et la pêche. Cependant, longtemps été pris dans un étau en essayant de chausser des souliers qui n’étaient pas les miens. À travailler pour une entreprise familiale qui me demandait énormément de temps et d’énergies. Je travaillais au rêve de quelqu’un d’autre…  Ma vie était étourdissante. Avec mes permis d’entrepreneur général et mon gros salaire, j’avais aussi de grandes activités… Je parlais de mes exploits au break dans une roulotte avant de rediriger la douzaine de casques blancs, qui eux allaient rediriger la centaine d’employés «cartés» qui travaillaient pour que je puisse m’assurer de respecter des échéanciers trop serrés. Stressant vous allez dire? Je peux vous le confirmer.

 

 

Avec une merveilleuse petite fille de quelques mois et une femme qui partageait et vivait les stress de mon travail, en plus de mes exutoires, j’avais, disons une assiette vraiment pleine…elle débordait même! J’avais l’impression que ma vie glissait d'entre les doigts.  Alors, j’ai démissionné. J’ai dû surmonter une grave dépression, mais j’en suis sorti grandi avec le désir, plus puissant que jamais, de vouloir vivre mon rêve.

 

Maintenant avec mes nouveaux outils, je commençai à organiser ma vie pour passer 40 heures par semaine dans le bois ou sur l’eau, mais pas dans un bureau…

 

Mère Nature! C’est elle qui a les pouvoirs de guérisons et toutes les leçons. Toutes les réponses sont là, elle les connaît toutes. C’est avec elle que j’ai toujours eu envie de travailler, je la voulais comme partenaire. Majoritaire bien sûr !!! Depuis, elle remplit plusieurs rôle pour moi. En plus de me protéger, me nourrir, et surtout continuer à m’éduquer et m’émerveiller. Elle m'aidait littéralement à vivre mon rêve.

 

 

 

Être là où on se sent bien!

 

Je chassais et pêchais plus que jamais. Je profitais au max de mes paradis naturels qui sont encore; mon camp à l’île aux grues, mon terrain au cœur de la Gaspésie, et mes montagnes dans les Laurentides. Je continue de développer ma passion pour la sauvagine, l’orignal et le chevreuil. Je me donnais maintenant le temps de prospecter à la fonte des neiges pour mieux comprendre mon gibier. Mes expéditions qui étaient de «fin de semaine» devenaient des séjours de 7 à 14 jours. J’y chargeais mes batteries, me sauvant de l’hypnose collective, que j’appelle la société !

Je me souviens de plusieurs semaines ou j’allais camper sur le Gouin, le Cabonga, le Dozois, à la recherche de dorés de 5 livres. Souvent seul, j’avais alors tout mon temps. Mais encore une fois, je n’en avais pas assez, j’en voulais plus encore. C’était devenu ma drogue.

 

 

 

L'aventure Costa-Ricaine (PURA VIDA)

Après mes saisons de chasse où je guidais de plus en plus, pour la sauvagine et le gros gibier, je commençai à m’exiler fin novembre au Costa Rica pour y guider la pêche inshore 3 mois par année.

Là, le rêve était bien en vie et je m’en rendais compte. J’avais envie de partager et transmettre ma passion. J’apprenais vite à utiliser les meilleurs capitaines. Mes racines s’étendaient dans une merveilleuse partie du globe et j’y guidais des passionnés venant de partout. Les villas et les hôtels me recommandent encore aujourd'hui leurs clients les plus exigeants. Je fais des lunchs hors du commun, j’utilise que du matériel neuf de haute qualité, je mets tout en mon possible pour que le client réalise son rêve, en vivant le mien du même coup.

 

 

Je reviens de ma dixième saison à guider la pêche inshore au Costa Rica. Le rêve !!! Ce fut de loin ma meilleure et ma plus surprenante. En accumulant ces années au même endroit, j’ai appris à connaître les secrets de la mer. J’ai maintenant plusieurs amis au port. Nous n’avons jamais cessé de nous améliorer et d’apprendre par notre désir de se surpasser. Notre professionnalisme nous a permis encore cette année d’atteindre un autre niveau.

 

 

 

Le travail acharné qui porte fruit! 

Par un autre niveau, j’entends des clients qui m’obligent à repousser mes propres limites et celles de mes capitaines. Des gens de l’industrie, de moins en moins de touristes. Des pros!!! Des clients avec de grandes attentes. Des moucheurs puristes. Certains d’entre eux sont venus pour une 2e, voir une 3e fois avec une mission précise, voulant «focusser» sur un poisson particulier, le fameux Rooster. Aussi appelé poisson-coq, il est aujourd’hui ma spécialité. Sinon d'autres arrivent avec l'envie de simplement vivre une expérience inoubliable. J’ai dû parfaire mes techniques, m’adapter pour satisfaire mes clients et réaliser leurs rêves.

 

 

Mère Nature nous emmena cette année des courants surprenants, chargés de bouffe, passant les uns après les autres, permettant ainsi à certaines espèces de poissons habituellement plus pélagiques et migrateurs, tels le yellowfin et le mahi-mahi, à rester avec nous pour profiter de cette manne. Ces espèces qui restaient avec nous habituellement pour une brève période sont restées tout au long de ma saison !

 

 

Je ne pouvais pas m’imaginer guider de tels clients, des sommités, des gens qui m’inspirent. Après un tournage réussi avec Roadfish T.V. l’an dernier, j’ai commencé ma saison avec M. Luc Bonneville (L’ami sport Blainville, Ecotone) qui venait me voir pour une deuxième fois. Après 3 jours à prendre des snappers monstres, mahi-mahis, yellowfins, et jacks à s’en défaire les bras, les gars ont chacun eu dans leurs mains un Rooster, qui était en tête de leur liste respective.

 

 

 Pour la troisième fois, M. Mikey Weir me rendait visite. Mikey est pro pour Patagonia en Californie. Il préside un organisme de protection de la truite là-bas, produit des TV shows et est très impliqué dans le FFFF ( fly fishing film festival) qui réunis les plus grands de ce monde. ENFIN ! J’accrochais ses premiers mahis à sa mouche en teasant ces derniers au bateau… Patrick Therrien s’est payé un trip avec moi. Venu lui aussi pour toucher au mythique Rooster. Pat est un top guide du Québec avec une grande notoriété. Que ce soit pour le musky, la ouananiche ou l’esturgeon, il vous mettra sur le poisson. Admettons que j’avais une petite pression.

J’ai eu l’honneur et le plaisir de rencontrer M. Alexis Pageau (passionné et impliqué avec Hooké), Alexis est un gentleman qui sait pêcher. On a brisé 2 cannes à mouche avant de finalement mettre dans le bateau ses premiers yellowfins et mahi-mahis. Quel honneur !!!

 

 

Avant son trip au Nicaragua pour du tarpon, M. André Paradis m’a contacté et nous avons passé une semaine mémorable. André avec sa série Le roi des rivières ainsi qu'Alexis Pageau de Hooké, sont sans contredit des gens qui m’ont donné envie de filmer, de par leurs images et leurs talents. Avec ses 2 saisons du Roi des rivières et ses titres de militants pour le saumon de l’atlantique, André est également un pionnier inspirant et un moucheur averti.

 

 

Ces étoiles filantes venues de nul part, représentent pour moi un accomplissement personnel d'exception.

Avoir la possibilité d’éduquer et de «ferrer» de jeunes adeptes est aussi très satisfaisant pour moi. Cette mer regorge de surprises à chaque sortie. Les dauphins, les baleines à bosse, et les raies manta géantes ne sont qu'une infime partie des espèces qui profitent de cette abondante faune longeant la côte du pacifique. La pêche devient une excuse à la vue de ces magnifiques spectacles.

 

Croire en l'avenir 

Je ne crois pas qu’on doit absolument avoir un choc ou un événement bouleversant dans notre vie pour commencer à vivre son rêve. Cependant chez certains, ça prend cet élément déclencheur. Je regarde avec émerveillement ce qui s’en vient pour moi dans les saisons à venir. Je sais que ça va être fou et bien au-delà de mes attentes. Sans même savoir, c’est quoi, j’y crois ! C’est ça un rêve après tout, ça commence et si tu y crois, tout est possible.

 

 

 

Revenir à nos sources!

La société produit aujourd’hui une puissante hypnose dans laquelle plusieurs sont prisonniers. On a tendance à oublier le principal, notre raison d’être. Être heureux et libre. Libre de choix et de vie. Faire ce qu’on aime. Suivre notre destinée. Cette pression sociale ou familiale nous empêche parfois de nous souvenir qui nous sommes vraiment et d’où nous venons, quelles sont nos racines…

Nous venons TOUS de familles de chasseurs, de pêcheurs et de cueilleurs. Il y a moins de 100 ans, nous en étions encore TOUS et TOUTES, sans exception.

 

 

Rendons à mère Nature ses titres de noblesse. Respectons-la et protégeons-la comme elle a su si bien le faire pour nous. Éduquons et partageons nos connaissances !!!

… bon rêve! PURA VIDA

 

Le Québec offre également une qualité de pêche exceptionnelle. Consultez notre carte interactive Allons Pêcher pour trouver un plan d'eau près de chez vous!

Commentaires

Si vous appréciez cet article, partagez-le avec d’autres! Des questions sur cet article? Écrivez-nous ici!